• La différence entre un portail et un site internet


C'est que le portail permet de restreindre l'accès de certaines fonctions et/ou contenu à des groupes prédéterminés en leur associant un nom d'utilisateur et un mot de passe. Ainsi, le grand public peut avoir accès à une partie du portail, les employés de la compagnie à encore plus de sections et finalement l'administrateur du portail peut lui-même modifier sans-limite le contenu de son portail.

Les systèmes de gestion
de contenu


Le domaine du portail informatif

Regroupe les mêmes fonctionnalités que celui de la gestion de site web, mais il comprend quelques fonctionnalités importantes supplémentaires :

  1. La recherche et la récupération de documents

  2. La personnalisation et la fédération (syndication) des contenus.


Le portail

Comme veut le signifier son nom, peut être vu comme une application de démarrage d’une session de travail sur Internet, un point central vers lequel l’utilisateur revient après avoir terminé une tâche. Avec l’évolution des architectures informatiques vers Internet, particulièrement avec les intranets professionnels, le portail tend à être l’application de démarrage d’une session sur un poste de travail informatique.

A ce titre, quatre grandes finalités du portail déterminent quatre types de portail.

  1. Le portail décisionnel  regroupe les informations nécessaires à la prise de décision dans le cadre de son travail. Ces informations sont des indicateurs sur l’activité du métier et des centres d’intérêt de l’utilisateur. Le portail décisionnel est en lien avec les applications de data warehousing, data mining et des applications d’intelligence économique (BI-Business Intelligence)

  2. Le deuxième type de portail est le portail de publication ou institutionnel. Il est en lien direct avec les applications de gestion de contenu.

  3. Une autre partie du portail ouvre un accès aux applications professionnelles de l’organisation (administration, production): c’est le portail opérationnel.

  4. Enfin,le dernier type de portail réunit les applications de groupware, appelées alternativement applications de travail collaboratif (courrier électronique, forum de discussion, conférence électronique) le portail collaboratif.

Finalement, un portail généraliste est un portail comprenant les quatre types de base du portail : le décisionnel, le collaboratif, l’opérationnel et la publication.


Les portails d’entreprises 

Les portails d’entreprises ont donc plusieurs vocations, plus ou moins affirmées dans la réalité. Ce sont des intranets et ils gèrent l’information interne à l’entreprise. Ils deviennent des extranets lorsqu’il s’agit d’intégrer des services et des informations à l’attention des fournisseurs et des clients de l’entreprise et un accès aux ressources internes de l’organisation pour un collaborateur à l’extérieur. Théoriquement, ils permettent à «l’entreprise étendue »de fonctionner :n’importe qui, n’importe quand, depuis n’importe où, n’importe comment doit pouvoir accéder aux ressources de l’entreprise en fonction de ses données d'utilisateur.

Le portail est donc

Le portail est donc un «lieu »de convergence où  toutes les applications et toutes les informations sont accessibles. La fédération des contenus est la clé des portails. Un utilisateur doit pouvoir théoriquement accéder à l’information désirée que celle-ci se trouve dans une base de données, une base de courrier, une base de document (un système de gestion de fichier par exemple), un serveur web (interne ou externe). Le moteur de recherche est par conséquent une fonction centrale du portail. L’utilisateur doit théoriquement pouvoir formuler sa requête une seule fois et le moteur de recherche se charge de traduire cette requête, de la transmettre à toutes les sources de données connectées, de récupérer les réponses et de les agréger. Il s’agit d’une recherche dite fédérée. Le terme de «webcrawling »est parfois utilisé pour parler de l’interrogation de plusieurs sources de données sur le web.

Un autre type de fédération est la syndication. Des documents publiés sur un autre site sont alors accessibles depuis le site portail qui les syndique. En général,ce sont les brèves d’une rubrique d’un site web qui sont ainsi publiées sur un autre site sous une rubrique similaire. La norme concernant ces aspects, outre l’utilisation des portlets dans les serveurs d’applications, semble être RSS -RDF Site Summary.

Enfin, toutes les ressources informatiques étant théoriquement accessibles, celles ci ne le sont, et sont conséquemment révélées, que si les droits de l’utilisateur le lui permettent. C’est une première forme de personnalisation. Cependant, la personnalisation concerne d’autres aspects :adaptation du contenu et de la mise en forme à l’utilisateur, enregistrement des préférences de l’utilisateur sur la présentation et le classement logique des «applications », la gestion des abonnements aux diverses alertes proposées.

Le portail est ainsi une application centrale qui prend en charge les fonctionnalités de fédération, la recherche puis la récupération et enfin la personnalisation des contenus.

 

   

 

 © 2005 Conception de Sites Web CPMDQ